jeudi 17 mars 2016

Quillenbois ( 1821-1867). 

(Baron Charles-Marie de Sarcus).

Une B.D. Inédite de 1843.




Bonjour,

Dans un précédent article parue sur ce blog en mars 2013, nous vous avions détailler la vie et l'oeuvre du caricaturiste Quillenbois, second fils du Comte Jean-Baptiste de Sarcus, qui a fait partie en 1840 de la joyeuse bande issue de l'atelier de Paul Delaroche. Son amitié avec Cham, lui permis de rencontrer  Charles Philipon et donc d'oeuvrer pour la maison Aubert. Dans les très nombreuses publications de cet éditeur prolixe, nous venons de découvrir un album peu commun publié en 1843. Il s'agit de la Lanterne Magique dont la couverture illustrée en papier de couleur porte la mention suivante :
"Pièces curieuses, comiques, spirituelles et autres par Adam, Alophe, Cham, Dollet, Eustache, Quillenbois…."

Un Album structuré de 72 pp. numérotées. On y trouve sur 15 pp. des dessins de Cham, simples planches humoristiques avec des vignettes sans suite logique ( pp. 1, 2, 9, 16, 17, 19, 20, 28, 29, 34, 35, 43, 57, 61, 67), 43 vignettes au total, une petite suite pittoresque de Charles Vernier de quelques planches relatives aux différents publics fréquentant le Jardin des Tuileries (pp. 7, 8, 37, 38, 44, 49, 50).
Puis une autre suite créative de Eustache Lorsay sur les répétitions au Théâtre (pp. 11, 12, 13, 14,22, 31, 32, 42). A la suite quatre planches publicitaires relatives aux "enveloppes comiques" diffusées à l'époque par Aubert ( pp. 46, 52, 60, 66) à raison de 3 fac-similé de ces enveloppes par planche.
Après, voilà 4 planches de Platier sur les "Restaurants de Paris"( pp. 45, 51, 62, 70), planches qui ajoutent à mon étude sur l'oeuvre de Platier publiée précédemment sur ce blog.

Enfin, des planches de Victor Adam tirées de la série " Proverbes en action" (pp. 18, 30, 33, 48, 59, 65, 72) et d'autres de divers artistes comme Dollet et Adolphe, des mièvreries artistiques qui n'ont pas grand intérêt.

Reste une vraie B. D. inconnue de Quillenbois : HISTOIRE D'UN JEUNE HOMME COMME IL FAUT. Elle se rajoute au dossier des précurseurs de la BD comme Topffer, Cham et autres.

Elle est publiée sur les pp. 4, 5, 23, 25, 26, 39, 40, 54, 55, 56 de l'album à raison de 4 Vignettes par page soit 40 vignettes au total pour le récit entier.

La voici, image par image, sans autres commentaires, les légendes très inventives faisant le récit de la vie pimentée et burlesque d'un fils de famille,  Lion du Boulevard sous Louis Philippe.
















































J'ai signalé cette extraordinaire BD à l'ami David Kunzle pour une des ses prochaines publications.

A Bientôt.

dimanche 5 juillet 2015

AMEDEE DE NOË, dit CHAM (1818-1879).

Son oeuvre. Les Albums à un franc. Chronologie.

Bonjour,

Dans un précédent article en Février, je vous décrivais en détail les cinquante premières parutions de ces petits albums comiques publiés d'une manière anarchique de 1848 à 1878 mais tous réalisés de façon identique : un format 18x23, seize pages dont une page de titre avec une vignette et 15 pages à quatre vignettes, soit donc un total de 60 bois, l'ensemble sous une couverture papier illustrée.

Comme indiqué, j'ai arrêter la liste générale chronologique à 147 Albums originaux parus. A la demande d'un certain nombre de correspondants, je vais vous la donner ci après en rappelant que, si je suis après de nombreux recoupements sûr de la date de l'année indiqué, le classement établi dans une même année n'a pas pu toujours être vérifié. Quand je dispose d'une source précise sur la date de parution elle figure en italique.





J'ai également noté les réimpressions découvertes au jour d'aujourd'hui. Reste deux cas que j'ai eu du mal à trancher. Tout d'abord le N°33. Il pouvait concerner un album nommé " Les Chasseurs" comme annoncé par le Charivari le 27/12/1853 ou "Paris au Printemps" suite logique de Paris l'Eté (23) et Paris l'Hiver (26) qui serait paru en Février 1854. Je n'ai jamais eu en mains ces deux plaquettes, mais il fallait bien choisir. Un doute sur la parution réelle des "Chasseurs" qui serait devenu " Nouveaux croquis de chasse"(35), une bribe d'information assez mince par ailleurs m'a fait opter pour "Le Printemps"mais sans conviction profonde. Il en va de même pour le N° 43 qui serait une édition nouvelle de "La Grammaire Illustrée "parue avec quatre ans de décalage par rapport à l'annonce de sa parution. Elle semble exister mais est ce une réimpression du (10) ? ou une édition différente ?

Editeurs.

Pour simplifier la lecture, j'ai regrouper les mentions " éditeurs " sous les codes suivants:

E1= Le Charivari en ses bureaux, 16 Rue du Croissant.
E2=  idem, conjointement avec la Librairie Nouvelle, 15 Bd des Italiens.
E3= Arnaud de Vresse, 55 Rue de Rivoli.
E4= Maison Martinet, 172 Rue de Rivoli & Rue Vivienne, 41.
E5= Michel Lévy Frères, 2 bis rue Vivienne et Bd des Italiens 15, à la Librairie Nouvelle.
E6= En vente au Bureau du Charivari, 20 Rue Rossini.

Couvertures.

Du N°1 au N° 40 inclus, la couverture d'origine est en lettres soit calligraphiées, soit dans des écritures de fantaisies. Les réimpressions connus sont toutes faites sous la couverture illustrée Cham N°1.

Du N° 41 au N°48, couverture illustrée Cham N°1.


Couverture Illustrée Cham N°1


Du N° 49 au N°65, couverture illustrée Cham N°2.


Couverture Illustrée Cham N°2


Du N°65 au N°140, couverture banalisée en lettres Bâtons plus ou moins évidées, sauf pour le N°82
qui est une couverture illustrée Cham N°2 et les Numéros 113,114, 115 avec la couverture spécifique
des éditions Michel Lévy Frères.

Du N°141 au N° 147, couverture ayant un format légèrement plus grand en hauteur.


LISTE CHRONOLOGIQUE


1848.

N°1. Proudhoniana ou les Socialistes Modernes. E1. Trois tirages différenciés par la pdt. 30/09/48.
N°2. Folies du jour. E1. 23/11/48.




Type de           Couverture du N° 1 au N° 40.


1849.

N°3. Coups de Crayon. E1.
N°4. La Banque Proudhon et autres banques Socialistes. E1.
N°5. Proudhon en voyage. E1.
N°6. Revue Comique de l'Exposition de l'industrie. E1.
N°7. Les Représentants en vacances. E1.
N°8. Mélanges Comiques. E1.
N°9. Les Voyages d'Agrément. E1.
N°10. La Grammaire illustrée. E1. Le Charivari du 16/01/52 cite une réimpression à paraitre en 52. Jamais vue.

1850.

N°11. Variétés Drolatiques. E1.
N°12. Soulouque et sa cour. E1.
N°13. Croquades. E1.
N°14. Croquis en l'air. E1.

1851.

N°15. Nouvelles charges. E1.
N°16. Revue comique du salon de 1851. E1.
N°17. L'Exposition de Londres. E1.
N°18. Fantasia. E1. Aurait été réimprimé début 1860 par de Vresse sous couverture illustrée Cham N°2. 08/01/60.
N°19. Les Chasseurs. E1.

1852.

N°20. En Carnaval. E1.
N°21. Croquis Parisiens. E1.
N°22. Salmigondis. Revue du Salon de 1851. E1. 01/08/52.
N°23. Paris l'été. E1. 05/09/52. A été réimprimé sous couverture illustrée Cham N°1.
N°24. Croquis d'Automne. E1. 01/11/52.


1853.

N°25. Calendrier pour 1853. E1. 05/01/53.
N°26. Paris l'hiver. E1. 08/05/53.
N°27. La Bourse Illustrée. E1. Juin 1853. Voir N°75, autre édition légèrement différente sous ce titre.
N°28. Revue du Salon de 1853. E1. Juillet 1853. A été réimprimé sous couverture illustrée Cham N°1.
N°29. Croquis de printemps. E1.
N°30. Nouvelles Croquades. E1. Septembre 1853.
N°31. En Vacances. E1. A été réimprimé sous couverture illustrée Cham N°1.
N°32. Leçons de civilité puérile et honnête. E1. Novembre 1853.


1854.

N°33. Paris au Printemps. E1.
N°34. Macédoine. E1. A été réimprimé sous couverture illustrée Cham N°1.
N°35. Nouveaux croquis de chasse. E1. 24 Juin 1854. A été réimprimé sous couverture illustrée Cham N°1.

1855.

N°36. Au Bal masqué. E1.
N°37. L'Arithmétique illustrée. E1.
N°38. La Saison des Eaux. E1. A été réimprimé sous couverture illustré Cham N°1.
N°39. Ces Bons Parisiens. E1.
N°40. Promenades à l'Exposition. E1. Promenades publiées du 07/06 au 28/06/55 dans Charivari. Réimprimé.

1856.

N°41. Fariboles. E2. 16/02/56.
N°42. Un peu de tout. E2. Mars 56.
N°43. La Grammaire Illustrée. E2.
N°44. Les Folies parisiennes. E2. 20/12/56.

1857.

N°45. Emotions de Chasse. E2. 31/01/57.
N°46. L'âge d'argent. E2. 15/07/57.
N°47. Le Salon de 1857. E2.
N°48. Nouvelles pochades. E2. 28/11/57.

1858.

N°49. Charges Parisiennes. E3. Mai 1858.
N°50. Ces bons Chinois. E3. Juin 1858.
N°51. Nouvelles fariboles. E3. Septembre 1858.
N°52. Cours de Géométrie. E3.

1859.

N°53. Souvenirs comiques de l'an 1858. E3. 2/01/59.
N°54. Chasses et Courses. E3.
N°55. Les Kaiserlicks. E3.
N°56. Olla-Podrida. E3. 13/08/59.
N°57. Croquis Militaires. E3. 26/11/59.

1860.

N°58. Paris s'amuse. E3. 30/04/60.
N°59. Chinoiseries, Turqueries et Maroquinades. E3.
N°60. Ces jolis messieurs et ces charmantes petites dames. E3.
N°61. Encore un album. E3.
N°62. Les Français en Chine. E3.
N°63. Nouvelles leçons de Civilité puérile et honnête. E3. 1/09/1860.
N°64. Croquis contemporains. E3.08/09/60.
N°65. La Grammaire Illustrée. (Deuxième édition). E3. 08/10/60.
N°66. Scènes d'Automne. E4.

1861.



Couverture banalisée



N°67. Les Collégiens en Vacances. E4.
N°68. Le Manuel des chasseurs. E4.
N°69. Cours de Physique. E4.
N°70. Cham au Salon de 1861. E4.
N°71. Baigneurs et Buveurs d'eau. E4.
N°72. Pendant la canicule. E4.

1862.

N°73. Choses et autres. E4. 21/01/62.
N°74. Au Bal de l'Opéra. E4.21/02/62.
N°75. La Bourse Illustrée. (Deuxième édition). E4.22/03/62.
N°76. Le Code Civil commenté par Cham. 1ére partie. E4.19/04/62.
N°77. L'Exposition de Londres. E4.14/06/62.
N°78. L'Exposition de Londres. Deuxième promenade. E4.14/06/62.
N°79. Le Code Civil commenté par Cham. 2ème partie. E4.
N°80. Le Code Civil commenté par Cham. 3ème et dernière partie. E4.30/08/62.
N°81. Le Musée Campana. E4.20/09/62.
N°82. Nouveaux habits ! Nouveaux galons ! E3.
N°83. Promenades au Jardin d'Acclimatation. E4.

1863. 

N°84. Spahis et Turcos. E4.
N°85. Les Jours Gras. E4.01/03/63.
N°86. L'Arithmétique Illustrée. (Deuxième édition) E3.
N°87. Paris aux Courses. E4.
N°88. Cham au Salon de 1863. E4.
N°89. Cham au Salon de 1863. (Deuxième promenade). E4.
N°90. Les Jolis Chasseurs. E4.
N°91. Nouvelles Leçons de civilité puérile et honnête. (Deuxième édition). E4.

1864.

N°92. En Pologne. E4.02/01/64.

1865.

N°93. Le Carnaval à Paris. E3.
N°94. Le Salon de 1865 photographié par Cham. E3.
N°95. Nouvelles charges Parisiennes. E3.10/06/65.
N°96. Les Folies du Jour. E3.16/09/65.
N°97. La Chronique du Jour. E3.

1866.

N°98. Courrier de Paris. E3.
N°99. Miroir de la cuisine et du pique-assiette. (en collaboration avec Marc House). E3.
N°100. Revue fantaisiste. E3.
N°101. Le Salon de 1866 photographié. E3.
N°102. Qu'on se l'demande. E3.
N°103. Nos grotesques. E3.15/09/66.
N°104. Album à aiguilles. E3.13/10/66.

1867.

N°105. Revue de l'année 1866. E3.19/01/67.
N°106. Miroir du collégien et du calicot. E3.
N°107. Cocasseries du jour. E3.28/04/67.
N°108. La Comédie de l'Exposition. Prologue. E3.30/06/67.
N°109. La Comédie de l'Exposition. 1er acte. E3.30/06/67.
N°110. Cham au Salon de 1867. E3.
N°111. L'Exposition Charivarisée. E3.07/09/67.
N°112. Scènes d'Automne. (Deuxième édition). E3.
N°113. Ces petites dames et ces jolis messieurs. E5.23/11/67.

1868.


N°114. Bouffonneries de l'exposition de 1867. E5.04/01/68.


Couverture des Editions Levy Frères


N°115. Ces diables de Parisiens. E5.
N°116. Qui veut rire. E3.
N°117. Cascades dramatiques. E3.
N°118. 1867 sur la sellette. E3.
N°119. Cascadeurs et Cascadeuses. E3.
N°120. Pantins du jour. E3.23/05/68.
N°121. Les Courses. E3.
N°122. Les Comiques sans le savoir. E3.
N°123. Mes Marionettes. E3.
N°124. Allons-y-gaiement. E3.
N°125. Le Salon de 1868. E3.
N°126. Nos jeux et nos ris. E3.05/09/68.
N°127. Les Echappés de Charenton. E3.12/09/68.
N°128. Lantern' Magique !!!. E3.21/09/68.

1869.

N°129. Drôleries Contemporaines. E3.
N°130. Chassepotania. E3.29/05/69.
N°131. La Mascarade Parisienne. E3.
N°132. Le Salon de 1869 charivarisée. E3.19/06/69.
N°133. Une once de bon sang. E3.
N°134. Paris pour rire. E3.06/11/69.
N°135. Les Grimaces du jour. E3.
N°136. Histoire de plaisanter. E3.

1870.

N°137. Le Corps législatif pour rire. E3.07/05/70.
N°138. Paris au crayon. E3.12/05/70
N°139. Cham au Salon de 1870. E3.
N°140. Cà vient de paraître. E3.

1872.

N°141. Le Salon pour Rire 1872. E6.





1873.

N°142. Le Salon pour Rire 1873. E6.

1874.

N°143. Le Salon pour Rire 1874. E6.

1875.

N°144. Le Salon pour Rire 1875. E6.

1876.

N°145. Le Salon pour Rire 1876. E6.

1877.

N°146. Le Salon pour Rire 1877. E6.

1878.

N°147. L'Exposition pour Rire 1878. E6.


La collection complète des 147 Plaquettes est extrêmement difficile à réunir. Pour arriver à établir cette liste, il m'a fallut pendant près de deux ans, manipulez beaucoup de documents et multipliez les recherches.
Il me manque encore une petite dizaine d'opuscules, dont j'ai, certes réunis les informations, mais que je n'ai jamais eu en mains, donc des détails nouveaux peuvent apparaître, quelques réimpressions supplémentaires, actuellement inconnues, peuvent exister mais le corpus est solidement établi.

En espérant que ces informations vont être utiles aux Libraires, comme aux bibliophiles, je vous souhaite le bonsoir.






























dimanche 3 mai 2015

L'Exposition de l'Industrie en 1844

Vue par Cham.

Bonjour,

Dès le fin de 1843, sous le règne de Louis-Philippe, le Gouvernement Guizot avait décidé pour 1844 d'une nouvelle Exposition de L'Industrie et du Commerce. Ces manifestations étaient destinées à rapprocher le consommateur des objets manufacturés. Toutes les industries étaient représentées.
Un jury décernait des médailles d'or, d'argent et de bronze aux travaux les plus remarquables.

La toute première des expositions avait eu lieu en 1798, elle ne dura que 3 jours, mais ce fût une vraie fête nationale. L'un des récipiendaires de la médaille d'or en Horlogerie était la Maison Breguet qui depuis a fait son chemin….

La seconde (1801) et la troisième exposition(1802), furent brillantes, le nombre des exposants quintuplant en 1802.  Au fil du temps,  les expositions industrielles s'installent durablement dans le paysage économique. On en compte neuf avant celle prévue pour 1844.

En voici le relevé, trouvé dans la Presse du XIX°avec le nombre d'exposants et le nombre de médailles décernées :

1798/ 110 exp. /28 médailles.**1801/220 exp./69 médailles.**1802/540 exp./119 médailles**
1806/1422 exp./119 médailles**1819/1662 exp./360 médailles.**1823/1648 exp./470 médailles**
1827/1725 exp./425 médailles**1834/2447 exp./697 médailles**1839/3381 exp./805 Médailles**


Bâtiments de l'exposition de 1844
L'exposition de 1839 eut un succès considérable. Cinquante usines construisent des machines à vapeur, on voit des machines à papier continu, de nouveaux métiers Jacquart, une excellente horlogerie, tout s'améliore. On construit pour elle un bâtiment temporaire dans les Champs Elysées composé de quatre galeries de 16000 m2 de superficie. On garde le même emplacement pour 1844 en ajoutant plusieurs surfaces couvertes qui vont porter l'ensemble à 22000 m2.

Cette dixième exposition ouvre ses portes début mai 1844 pour une durée de deux mois au minimum.


Salle des Machines
Comme à l'accoutumée, la presse satyrique rend compte, à sa manière d'un pareil événement et le Charivari offre à notre spirituel Cham, jeune collaborateur de 26 ans, un numéro spécial de 4 pages daté du dimanche 9 juin 1844.


Page 1
Page2

Il est titré : La Revue Charivarique de l'Exposition de 1844 et comporte  20 
vignettes sur bois. On y apprend qu'il y a 3963 exposants qui en moyenne aurait exposés 58 articles chacun, ce qui nous donne le fantasmagorique chiffre de 212.454 inventions nouvelles !!!

Page3

Page4

L'ironie du texte de Cham est savoureux et je vous en livre un extrait ou il rend compte
de certaines appréciations du jury : …." Les chapeaux en faveur de la transpiration sont très nombreux aussi. C'était en effet une excellente idée d'empêcher la sueur de passer; elle ne traverse plus le chapeau, elle tombe dessous, et les vêtements  n'en sont jamais salis si l'on a soin de porter un manteau de toile cirée. C'est d'ailleurs un excellent moyen d'avoir de l'eau chaude à toute heure, avantage bien senti par tous ceux qui veulent se faire la barbe en voyage….."


Eclairage par l'électricité


Dans la même veine consulter les textes sur les matelas imperméables, le parapluie-canne ou encore le carton pierre et regardez la légende du dessin de l'éclairage par l'électricité ou celle des serrures de sureté.
Serrures de sureté & chromo-lithos

En ces moments ou la Foire de Paris avec le concours Lépine ferme ses portes, il m'est apparu intéressant de vous entretenir des manifestations fondatrices de cet événement national et conjointement de cette rare publication du Charivari.

Bonsoir.